CIVILISATION DU MAGHREB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CIVILISATION DU MAGHREB

Message  Admin le Jeu 4 Déc - 0:30

Le Maghreb (en arabe al-Maghrib, « le Couchant ») est la région d’Afrique du Nord comprise entre la mer Méditerranée, le Sahara et l’océan Atlantique. Ses habitants s'appellent les Maghrébins.

Les premiers Arabes arrivés dans la région ont appelé Djazirat al-Maghrib, c'est à dire Île du Couchant, les pays occidentaux isolés du reste du monde par le contact, au fond de la grande Syrte, entre le Sahara et le rivage de la Méditerranée. Le Maghreb au sens strict regroupait donc la Tripolitaine, la Tunisie, l'Algérie et le Maroc. On y ajouta ensuite l'Espagne musulmane et on parla de Maghreb arabe. Aujourd'hui, afin d'éviter toute confusion, on appelle Petit Maghreb ou encore Maghreb central l'ensemble des trois pays occupant la péninsule atlassienne de l'Afrique du Nord. L'espace du Grand Maghreb rattache à cet ensemble la Mauritanie et l'ensemble de la Libye.

Le Maghreb couvre une superficie d'environ trois millions de km² partagés entre le bassin méditerranéen et les régions sahariennes. Le désert du Sahara recouvre la majeure partie de son territoire. La population d'environ 83 millions d’habitants [1]est de ce fait très inégalement répartie et concentrée principalement sur les plaines littorales. La région dispose en outre d'importantes ressources naturelles minières (phosphates et fer) et énergétiques (gaz naturel et pétrole).

Le Maghreb forme depuis plus d’un millénaire une unité géographique, linguistique et religieuse. Il possède en effet une forte identité qui le distingue par rapport aux mondes arabo-musulman et africain du fait de son relatif isolement par rapport à celui-ci et de l'importance de l'élément berbère dans sa culture[2]. Bien qu'éloignés l'un par rapport l'autre, le Maghreb et le Machrek sont toutefois particulièrement liés par la langue arabe et la culture islamique. Carrefour d'influences diverses, son histoire contemporaine est marquée par la colonisation française, espagnole et italienne mais aussi par sa proximité avec l'Europe de l'Ouest.

Étymologie
Son nom provient de l'arabe Al-Maghrib (المغرب) qui signifie « Le Couchant » ou « L'Occident » en raison de la position occidentale de cette région par rapport au reste du monde arabe. Il s'oppose au Machrek (« Le Levant ») qui désigne l'Orient arabe s'étendant de l'Égypte à l'Irak et à la péninsule arabique. Les Arabes utilisèrent d'abord le nom de Jezirat Al-Maghrib, qui signifie « Île de l'Occident », mettant alors en avant la situation de la région apparemment isolée entre une mer et un désert. Al-Maghrib en arabe désigne aussi le Maroc et, lorsqu'il y a ambiguïté, on appelle le Maroc Al-Maghrib Al-Aqsa, ce qui signifie « L'Occident lointain », on utilise le terme Al-Maghrib Al-Araby (littéralement « Le Couchant arabe » mais souvent traduit « Maghreb arabe ») pour désigner la région entière.

Certains autochtones de la région, qui s'appellent eux-mêmes Imazighen (pluriel de Amazigh signifiant « homme libre »), que les Européens appellent Berbères, la désignent par le nom de Tamazgha et non de Maghreb. Ils contestent cette dernière appellation, au motif qu'elle n'est pas le nom originel de la région mais une désignation par les Moyen-Orientaux au moment de la conquête musulmane du Maghreb, et ne l'appellent pas non plus Berbérie, terme qui vient de sa désignation par les Grecs et les Romains.

La région de l'actuel Maghreb est peuplée dès la préhistoire par les Berbères qui développent une culture originale. Ils sont les premiers habitants de la région et sont considérés comme étant les ancêtres des maghrébins modernes, arabophones comme berbérophones[3].

Les Phéniciens installent des comptoirs à partir du VIIIe siècle av. J.-C. dont le plus prospère est Carthage. Les guerres puniques opposent ensuite les Carthaginois aux Romains qui prennent possession du territoire à partir du IIe siècle av. J.-C. À son apogée, l'Afrique romaine s'urbanise et se christianise. Cette Église d'Afrique, composée de Berbères en majorité chrétiens, a été au fondement du christianisme européen[4].

Au Ve siècle, un peuple germanique de religion chrétienne et originaire de l'actuelle Pologne, les Vandales, traversent le détroit de Gibraltar et envahissent le Maghreb ; ils représentent environ 80.000 personnes. Ils y fondent un royaume éphémère qui sera détruit au VIe siècle à la suite de la défaite vandale face aux armées du général Bélisaire, qui réintègre ainsi l'Afrique du Nord dans l'Empire Romain, alors représenté par la civilisation byzantine.


Empires musulmans
À partir du VIIe siècle, la conquête arabe est fulgurante : elle fait entrer le Maghreb dans le monde arabo-musulman et en chasse les Romains qui l'avaient occupé depuis la chute de Carthage plus d'un millénaire plut tôt. En 711, commandé par Tariq Ibn Ziyad, un maghrébin converti à l'Islam, les forces arabo-berbères traversent le détroit de Gibraltar et attaquent la péninsule ibérique, alors dominée par les Wisigoths, un peuple d'origine germanique. S'en suivra une période fastueuse dans l'histoire de la péninsule, qui resta pendant plusieurs siècles une des régions les plus riches et les plus développées d'Europe dans tous les domaines, économique, scientifique, artistique, et technologique.


Maghreb à l'époque de l'empire almohade (1190)Après une période d'unité politique sous les Aghlabides (IXe siècle) autour de la ville de Kairouan, plusieurs dynasties se succèdent au Maghreb : les Fatimides, les Zirides (Xe siècle). Après avoir détrôné les Almoravides au XIIe siècle, la dynastie des Almohades va réaliser l'unité politique de tout le Maghreb, leur état s'étendait de l'Ouest de la Libye au Maroc, et comprenait une grande partie de la péninsule Ibérique.

En 1236, les Hafsides, vassaux des Almohades, se déclarent indépendants et fondent une nouvelle dynastie à Tunis qui règne jusqu'en 1574. Le royaume de Tlemcen, fondé en 1282 est dirigé par la dynastie des Abdalwadides. À son apogée, cet État contrôle un territoire allant de l'Atlas à l'actuelle Tunisie au XVe siècle.

En 1553, le royaume passe sous la protection ottomane. Du XVIe au XIXe siècle, à l'exception du Maroc toute la partie Nord du Maghreb fait théoriquement partie de l'empire ottoman, mais l'Algérie et la Tunisie, alors vassaux de la Sublime Porte, sont en fait des états quasi-indépendants. C'est à cette époque que se fixent les limites des trois entités politiques actuelles et que les capitales s'installent sur le littoral.


Admin
Admin

Messages : 27
Date d'inscription : 28/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mostaganem2009.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum