MORPHOSYNTAXE 05

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MORPHOSYNTAXE 05

Message  orecan27 le Mer 3 Déc - 22:39

CHAPITRE VIII
Syntaxe du verbe
• Définition
En grammaire traditionnelle, le verbe est défini comme un mot (ou groupe de mots) qui exprime essentiellement :
 une action, faite ou subie par le sujet (verbe d’action)
 Nour partira chez lui le mois prochain. Mourad a réparé la machine à laver.
 Faïza est attendue à vingt heures. Le repas a été préparé par Mehdi.
 un état du sujet (verbe d’état)
 Makhlouf est généreux. Soufiane était malade.
 Karim et Sami semblent inquiets. Abderrahmane paraît gentil.
• Les groupes des verbes
D’après la terminaison de l’infinitif, on distingue :
 les verbes du 1er groupe ( infinitif en –er), de loin les plus nombreux :
aimer, lancer, jeter, essuyer, saluer, espérer, envier, balayer, etc.
 les verbes du 2ème groupe ( infinitif en –ir, participe présent en -issant ) :
finir (finissant), salir (salissant), bondir (bondissant), fournir (fournissant), franchir (franchissant), rougir (rougissant), etc.
 les verbes du 3ème groupe ( infinitif en –ir, mais participe présent en -ant ; infinitif en –oir ; infinitif en -re) :
 -ir : courir (courant), ouvrir (ouvrant), partir (partant), venir (venant), cueillir (cueillant), tenir ( tenant), etc.
 -oir : pouvoir, savoir, voir, vouloir, etc.
 -re : attendre, boire, croire, craindre, paraître, vivre, rendre, etc.
• Les voix du verbe
Le verbe d’action peut se présenter sous trois aspects différents ; ce sont les 3 voix (qu’on appelle parfois "formes")
 le verbe est à la voix active si le sujet fait l’action :
 Le vent souffle.
 Elle ferme les fenêtres
 le verbe est à la voix passive si le sujet subit l’action :
 L’enfant a été renversé par une voiture.
 Les voleurs sont arrêtés par la police.
 le verbe est à la voix pronominale s’il est précédé d’un pronom personnel complément représentant la même personne que le sujet :
 Il se lave les cheveux.
Nous nous téléphonons tous les soirs.
• Les constructions du verbe
Selon les cas, une construction verbale est dite :
 intransitive lorsque le verbe n’a pas de complément d’objet :
 Faïza chante.
 Mustapha dort.
 Walid court.
 transitive lorsque le verbe a un complément d’objet. La construction sera transitive directe si le complément d’objet est directement lié au verbe et transitive indirecte si le complément d’objet est introduit par une préposition :
 Nour attend un ami (verbe transitif direct).
 Karim réfléchit à la question (verbe transitif indirect).
 transitive à double ou à triple complémentation si le verbe se construit avec deux ou trois compléments d’objet :
 Makhlouf interdit l’entrée à ses camarades (COD + COI).
 Fatima Zohra parle de ses fiançailles à sa voisine (COI + COI).
 Nour a échangé avec Mehdi un pantalon contre une chemise (COI +COD+ COI)


Remarque :
Un même verbe peut être tantôt transitif, tantôt intransitif :

 Le mur penche (verbe intransitif).
 Yasmine penche la carafe (verbe transitif).
• Les modes du verbe
La notion de mode est l’une des plus délicates à cerner avec précision en grammaire. Nombreux d’ailleurs sont les ouvrages qui esquivent la difficulté en évitant toute tentative de définition de ce qu’est un mode. En restant simple, nous pouvons dire que les modes expriment l’attitude du sujet parlant à l’égard de son énoncé ; ils manifestent différentes manières d’envisager le procès, c’est à dire tout ce qu’on peut dire ou affirmer sur le sujet.
En grammaire traditionnelle, un verbe a 7 modes possibles :
 4 modes personnels, ainsi appelés parce qu’ils ont des formes variant selon les personnes : l’indicatif, le conditionnel, l’impératif, le subjonctif ;
 3 modes impersonnels, ainsi appelés parce qu’ils ne varient pas selon les personnes : l’infinitif, le participe, le gérondif.
l’indicatif est essentiellement le mode du réel :
Mourad et Mohamed Amine sont arrivés hier chez Mustapha et ils ne partiront que lorsqu’ils auront récupéré leur argent.
Le subjonctif est le mode du doute, de l’indécision, du fait possible, du fait pensé :
Je ne suis pas sûr qu’il vienne ce soir.
Il ne faudrait pas qu’il meure maintenant.
Il est fort possible que tu battes ce joueur.
Nous voudrions qu’il parte d’ici.
Le conditionnel exprime le désir, le souhait, un idée soumise à une condition :
Je visiterais bien l’Alaska.
Si tu habitais à Alger, tu te baignerais tous les jours.
Si j’étais un célèbre cuisinier, je te préparerais de bons plats.
En travaillant un peu plus, tu réussirais tes examens.
L’impératif exprime avant tout l’ordre ou la défense :
Sors d’ici et tout de suite.
Ne fumez pas en classe.
L’infinitif est essentiellement la forme nominale du verbe :
Mentir est honteux.
Il aime lire.
La crainte de mourir.
Le participe est la forme adjective du verbe :
Une fois Mohamed Sami calmé, il présenta ses excuses à ses camarades.
Accoudée au Balcon, Faïza regardait les passants.
Le gérondif est la forme adverbiale du verbe :
Il dort en ronflant.
L’appétit vient en mangeant.
• Les temps du verbe
Le temps vécu se divise en trois époques : le présent, qui est le temps qu’un être humain est en train de vivre, et qu’il peut ressentir comme un instant ponctuel (actuel) ou comme une durée plus ou moins large autour de l’actuel. Ce présent permet de faire la coupure entre le temps déjà écoulé – l’époque antérieure, révolue – ou passé, et le temps à venir ou époque future. Aux trois époques du temps vécu correspondent un ou plusieurs temps grammaticaux
Le mode indicatif comporte huit temps :
4 temps simples :
 le présent : je dors, vous dormez…
 l’imparfait : je dormais, vous dormiez…
 le futur simple : je dormirai, vous dormirez…
 le passé simple : je dormis, vous dormîtes…
4 temps composés :
 le passé composé : j’ai dormi, vous avez dormi…
 le plus-que-parfait : j’avais dormi, nous avions dormi…
 le futur antérieur : j’aurai dormi, vous auriez dormi…
 le passé antérieur : j’eus dormi, vous eûtes dormi…
Il y a lieu de souligner que certaines grammaires ajoutent deux autres temps :
 le futur du passé : je savais que tu réussirais.
 le futur antérieur du passé : Je croyais que ses enfants seraient devenus intelligents.
Le mode subjonctif comporte quatre temps :
 deux temps simples : le subjonctif présent (que je sois, que je dorme…) et le subjonctif imparfait (que je fusse, que je dormisse…)
 deux temps composés : le subjonctif passé (que j’aie été, que j’aie dormi …) et le subjonctif plus-que-parfait (que j’eusse été, que j’eusse dormi…)
Le mode conditionnel comporte trois temps :
 un temps simple : le conditionnel présent (si tu regardais moins la télévision, tu réussirais tes examens.)
 deux temps composés : le conditionnel passé 1ère forme ( si tu avais bien travaillé, tu aurais réussi.) ; le conditionnel passé 2ème forme (nous eussions préféré acheter un grand appartement mais nous n’avions pas les moyens.)
Le mode impératif comporte deux temps :
 un temps simple : l’impératif présent (finis ton travail.)
 un temps composé : l’impératif passé (sois rentré avant minuit.)
Le mode infinitif comporte deux temps :
 un temps simple : le présent ( danser, partir…)
 un temps composé : le passé (avoir dansé, être parti…)
Le mode participe comporte deux temps : le participe passé et le participe présent qui se présentent sous deux formes
 une forme simple :
• Participe passé (dansé, parti...)
• Participe présent (dansant, partant...)
 une forme composée :
• Participe passé (ai dansé, suis parti...)
• Participe présent (ayant dansé, étant parti ...)
Le mode gérondif ne comporte qu’un temps qui comporte deux formes :
 une forme simple : ( en regardant la télévision.)
 une forme composée : (en ayant regardé la télévision)
• Le deux auxiliaires
Les deux verbes avoir et être sont appelés auxiliaires lorsqu’ils aident à la conjugaison des autres verbes ( j’ai compris ; il avait perdu ; tu es tombé ; vous êtes partis). Mais ils ne sont pas toujours auxiliaires :
 voir peut être employé comme verbe et signifier :
•posséder : j’ai de l’argent ;
•recevoir : tu as une communication téléphonique ;
•bénéficier : Nous aurons du beau temps toute la semaine ;
•mesurer : ce mur a deux mètres de haut.
 être peut être employé comme verbe et signifier :
•exister : je pense, donc je suis ;
•se trouver : la Mercedes de Djihad était au garage ;
•appartenir : ce livre est à Walid ;
•aller : chacun fut se coucher vers minuit.
• Les principales fonctions du verbe
 Verbes conjugués
 Base de la phrase : Abderrahmane joue aux cartes. Khaled sortira quand il aura terminé son travail.
 Base de la proposition : Makhlouf s’est changé avant que sa fiancée n’arrive. Nour est très content parce que sa femme est partie.
 Verbes à l’infinitif
 Sujet : Tuer me fait peur. Dormir m’ennuie.
 COD : Mehdi souhaite maigrir. Yasmine désire acheter une robe. Amine aimerait sortir.
COI : Hayet accepte de partir. Fatima Zohra cherche à revenir.
 Attribut du sujet : Chanter n’est pas crier. Partir c’est mourir.
 Complément de nom : La joie de vivre ; la peur de perdre.
Complément de l’adjectif : Elle est fatiguée d’attendre ; il est incapable de tricher.

 Complément circonstanciel :
 de temps : Je partirai après avoir fini.
 de cause : Tu seras puni pour avoir menti.
 de manière : Il travaille sans discuter.
 de but : Il rentre chez lui très tôt pour travailler.
 Apposition : Il n’a que trois désirs : boire, manger, dormir.

• L’analyse du verbe
Pour analyser le verbe, on en indique :
1° l’espèce : verbe d’action, verbe d’état ou verbe attributif ;
2° l’infinitif : forme non conjuguée du verbe ;
3° le groupe : 1er, 2ème ou 3ème ;
4° le mode : indicatif, subjonctif, conditionnel, etc.
5° le temps : présent, imparfait, futur, etc.
6° la personne : 1ère, 2ème ou 3ème personne
7° le nombre : singulier ou pluriel ;
8° le sens : transitif, intransitif ;
9° la voix : active, passive ou pronominale ;
10° la fonction : base de la phrase ou de la proposition (sauf verbes à l’infinitif).
3.6. Applications

Exercice 1 : Relevez les verbes contenus dans ce texte et donnez leur infinitif et leur groupe.
Chaque fois que je le pouvais, je partais à la campagne où mes grands-parents habitaient. Je sus très tôt que mon bonheur se trouvait là-bas. D’ailleurs, lorsque je m’y rendais, j’étais très ému. Je me joignais tout de suite à mes cousins et nous nous rendions dans les prés. Nous allions voir les vaches qui paissaient et il suffisait que nous poussions un cri pour qu’elles fuyaient.
la campagne, tout me plaisait, tout me distrayait : les arbres qui croissaient et qui atteignaient des dizaines de mètres, les fleurs qui naissaient, les oiseaux qui gazouillaient, les ânes qui brayaient…

Dès que je revenais chez moi, la joie, qui se peignait sur mon visage, disparaissait et le plaisir, que je ressentais, se perdait. Un jour, il faudrait bien que je résolve ce problème de sentiment
Exercice 2 : Relevez tous les verbes contenus dans ce texte et analysez-les.
Ils comprendront les problèmes de la vie plus tard. Nous avons offert cette montre à ma mère. Votre maison sera plus jolie si vous la peigniez en rouge. Les criminels ont été arrêtés par la police. Les petits bébés dorment 20 heures par jour. Les invités avaient oublié les règles de politesse. Elle t’avait trouvé très gentil et elle t’avait épousé. Quand vous aurez fini la construction de votre maison, tout changera pour vous. Les joueurs se trouvent dans les vestiaires. Ne sois pas déçu par ton travail.

Exercice 3 : Analysez les verbes mis en gras.
Le jeune Mustapha a joué toute la journée au poker. Avant qu’il n’eût entamé le jeu, il avait perdu une grosse somme. Mais il se rattrapa par la suite et gagna beaucoup d’argent. Il pensait qu’il aurait terminé avant deux heures du matin mais il ne le put. Il rejoignit alors sa chambre juste avant l’aube. Comme il travaille toute la journée du lendemain, il sera appelé à dormir en classe.

Exercice 4 : Donnez la fonction des verbes mis en gras.
Si chanter est un plaisir pour Soufiane, lire est une corvée pour Makhlouf.
Walid désire poursuivre ses études en Allemagne ou en Belgique car il trouve que les professeurs sont trop faibles en Algérie.
Il est inutile d’insister, Faïza ne t’épousera pas.
Nour a été puni pour avoir mangé tous les gâteaux préparés par sa mère.
Abdelkader a souhaité deux choses à sa fiancée : grossir, s’enrichir.
Le jour de ses fiançailles, Hayat était belle à voir.
Vous partirez au stade après avoir terminé votre travail.
A la fin de ses études, Amine veut préparer un doctorat en physique nucléaire.
Mehdi fait venir un vétérinaire pour soigner son chat.
Fatima Zohra veut se marier avec le fils du 1er Ministre.
En Algérie copier durant les devoirs , c’est passer en classe supérieure.
Mourad est capable de comprendre la physique et les mathématiques mais pas la syntaxe.
Sami a envie de partir au Gabon pour de bon car il a trouvé une belle fiancée.
La peur de grossir a poussé Makhlouf à courir vingt kilomètres par jour

orecan27

Messages : 16
Date d'inscription : 01/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum